Interview de Laurent Crevon, pour son roman Blocus total

À l’occasion de la sortie de son premier roman Blocus total, Laurent Crevon répond à quelques questions.

Éditions la liseuse : Bonjour, pouvez-vous nous parler de votre roman Blocus Total ?

Laurent Crevon : Si je devais résumer le roman avec une formule marketing bancale, je le décrirais comme un mélange d’American Pie avec un épisode de Sur écoute. Il est question d’amitié, de rivalités lycéennes, de relations sentimentales au sein d’une intrigue portant sur un mouvement social et ses implications politiques et médiatiques.

Au niveau de mes influences, on peut signaler :

–  Les teen movies, pour les intrigues de clans au lycée et les histoires sentimentales d’adolescents

– Les séries HBO (Sur écoute, Six pieds sous terre, Les Soprano…) pour le côté réaliste et la volonté d’explorer des sujets complexes.

Et bien sûr les mouvements sociaux récents, regroupant des lycéens et des étudiants, dont certains auxquels j’ai moi-même participé, comme ceux contre le CPE et la LRU.

La Liseuse : Comment vous est né le projet qui vous a conduit à écrire cette histoire, à aborder ce thème ?

http://www.editions-la-liseuse.fr/tous-nos-livres/blocus-totalLaurent Crevon : J’ai vécu le lycée comme un mélange d’anxiété sociale et de routine plombante, comme c’est le cas de beaucoup d’adolescents, je pense. Et quand certaines personnes ont pris l’initiative de le bloquer lors de la mobilisation contre le CPE en 2006, ce fut, de loin, les meilleurs moments des trois années que j’y ai passé, pendant lesquels je me suis fait des amis que j’ai encore aujourd’hui. C’est la première fois que je sortais hors du cadre imposé et que je vivais quelque chose de radicalement différent. J’ai été tellement marqué par l’effervescence, l’intensité et la richesse sociale de l’expérience que je devais la raconter sous une forme longue.Retardé à cause de mes études, puis de mon travail, j’ai finalement eu le temps d’écrire après avoir quitté mon emploi. Avec le recul que j’avais maintenant sur cette période, il n’était pas question de faire une autobiographie. Pour toucher à des thèmes un peu plus généraux que ma petite expérience personnelle, je préférais créer des personnages et inventer une histoire où je pourrais parler d’aliénation, d’opportunisme médiatique et politique, tout en réfléchissant sur les sentiments et les relations qui nous animent à cet âge-là.

La Liseuse : Quel message souhaitez-vous faire passer un lecteur (si c’est le cas) ?

Laurent Crevon : Mon roman n’est pas un tract politique et n’a donc pas un message spécifique à faire passer, il s’agit avant tout de faire passer un bon moment, et pourquoi pas d’amorcer la réflexion sur la place de la politique dans nos vies, même quand on est lycéen, et les émotions négatives, mais également positives, qu’elle peut générer en nous, notamment à travers les luttes sociales. Même si les événements dont je m’inspirais à l’origine commencent à dater, l’histoire racontée est toujours d’actualité puisque toutes ses thématiques ont été remis au goût du jour avec les mouvements contre la loi Travail, Nuit Debout, etc.

La Liseuse : A quel public vous adressez-vous dans ce roman ?

Laurent Crevon : Je serais enchanté que le roman tombe entre les mains d’adolescents, mais je pense qu’il peut convenir à toute personne, jeune et moins jeune, désireuse de se replonger dans cet univers lycéen, très passionnel et chargé en affects.

La Liseuse : Parlez-nous des deux personnage principaux : Xavier et David ? 

Laurent Crevon : Ce sont deux amis qui se sont un peu perdus de vue en entrant au lycée. Xavier est dans une optique d’amélioration constante, et s’investit de façon active pour améliorer son statut social. Il est du genre à ne rien lâcher, quitte à faire des sacrifices pour faire avancer sa cause. David est plus passif, il ne prend pas part aux jeux de popularité du lycée et en fait un peu les frais, et c’est aussi un cœur d’artichaut. Mais les circonstances changeantes vont les faire évoluer dans leurs trajectoires respectives.

Share Button