Frédéric Chopin – par Franz Liszt

Présentation de l’éditeur :

 

Un essai de Franz Liszt sur l’œuvre, la personnalité et la vie de Frédéric Chopin.

Virtuose polonais exilé à Paris, Frédéric Chopin (1810-1849), rongé par la maladie, s’éteint à 39 ans. Son œuvre, l’une des plus atypiques du répertoire romantique, fixe pour longtemps le sens de ces formes neuves que sont la Ballade, l’Impromptu, la Polonaise ou le Nocturne.
Demeuré son sincère admirateur malgré les rivalités amoureuses et artistiques, Franz Liszt entreprend, dès la mort de Chopin, de « faire parler son affliction sur sa pierre sépulcrale ». Dans ses œuvres, écrit-il, « on retrouve les traces des souffrances aiguës qui le dévoraient, comme on trouverait dans un beau corps celles des griffes d’un oiseau de proie ».
Son livre, rédigé avec la complicité de la princesse russo-polonaise Carolyne de Sayn-Wittgenstein, son amie et secrétaire, paraît de février à août 1851 dans La France musicale.
« Livre remarquable sous le rapport du style et de la fantaisie », en dira Théophile Gautier. Quant à George Sand : « Un peu exubérant de style, mais rempli cependant de très belles pages. » Liszt y défend l’enfermement de Chopin «dans le cadre exclusif du piano», souligne l’inspiration polonaise de son œuvre, la délicatesse de ses manières, évoque aussi le souvenir d’un récital au domicile du virtuose, son «hiver au midi de l’Europe» avec George Sand, son ultime voyage à Londres et les derniers instants de sa vie, à Paris, entouré de ses amis.
Plus que la Pologne où il est né, plus que la France qui l’accueillit et qu’il aima, la «patrie de l’âme» fut la vraie patrie de Chopin.

Ce livre s’adresse aux amateurs de biographies d’artiste, à ceux qui s’intéressent à la musique romantique et souhaitent découvrir l’apport original de Chopin à la musique classique, un compositeur qui dédia ses créations musicales au piano, exclusivement.

 

Share Button