Ma double vie – Sarah Bernhardt

Présentation de l’éditeur :

Sarah Bernhardt, comédienne adulée, mais également femme moderne, libre, créative et directrice de théâtre, parvint au sommet de la gloire, envers et contre tous.
Sa beauté fascinante et sa personnalité flamboyante, firent d’elle la première « superstar » mondialement connue.

Symbole de réussite, elle fut détestée autant qu’adorée. Les journaux de l’époque se déchaînaient à chacune de ses apparitions sur scène comme à la vie !

Née en 1844, Sarah Bernhardt fut d’abord comédienne à la Comédie Française puis au Théâtre de l’Odéon avant de créer sa propre compagnie théâtrale.

Très indépendante, elle ne sut jamais se plier aux exigences qu’on lui imposait !

Elle entreprit en 1880 une tournée qui l’amena à travers l’Europe, puis aux Etats Unis et au Canada. Elle y remporta d’immenses succès qui la propulsèrent au faîte de la gloire. Elle y parvint contre tous ceux qui prédisaient une fin de carrière anticipée à cette jeune femme trop libre, trop impulsive, bousculant jusqu’aux critères de beauté de son époque ! On la trouvait alors trop mince, trop frêle, trop frisée, trop pâle !

Ses mémoires, qu’elle voulut rédiger elle-même, sont considérées comme un classique du genre. Telle la vie de Sarah Bernhardt, elles sont romanesques. Et l’auteure y révèle un vrai tempérament d’écrivain tout autant qu’une personnalité artistique variée et un caractère sulfureux.

Elle y conte son enfance, ses aspirations « non théâtrales » quand elle voulut d’abord se faire religieuse ! …. puis son ascension jusqu’aux plus hautes marches du succès !

Elle y fait preuve d’une volonté entêtée, car rien ne l’a jamais arrêté. « Je ferai toute ma vie ce que je veux faire. » disait-elle !

Cet ouvrage est aussi un voyage dans le temps à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, une promenade dans les coulisses de la Belle-Epoque, dans la société des artistes, des écrivains, de la guerre, de la politique, de la petite et de la grande Histoire.

L’édition est enrichie de photographies et de gravures d’époque, pour que vous ayez plaisir à y retrouver – ou y découvrir – Sarah Bernhardt lumineuse, sublime !

Si vous aimez les histoires de réussite, les mémoires d’artistes et de personnalités, la littérature, le théâtre, les autobiographies féminines, le XIXe siècle, n’hésitez pas surtout, cet ouvrage est pour vous !

Share Button